Artiste

THE NINTH WAVE
Biography

Le rock n’est rien sans ses idoles. Le genre d’icônes qui nique le genre, qui embroche les conventions qu’ont les ados marginaux qui mettent du Kohl noirs aux yeux et couvrent les posters de leurs chambres avec des traces de rouges à lèvres. Dont la musique te téléporte dans une dimension kaléidoscopique tout en enrichissant ta vie. Si vous n’avez pas ressenti ca depuis un moment, ne tardez pas à vous intéresser à The Ninth Wave, le nouveau groupe le plus addictif.

La musique du quartet est un majestueux post punk sombre agrémenté de hook pop et un franc esprit DIY – lors d’un concert dans leur ville natale, Glasgow, ils ont créé une scène improvisée avec des palettes usagée sous un pont de voie ferrée. Mais, contrairement à leurs pairs, ils ont traité leur show décousu comme s’il étaient présentés au monde, et vêtu de tenues léchées qui leur donnaient l’air d’avoir été directement téléportés depuis le night-club iconique des années 80, Le Blitz. Tout en consolidant une réputation de group “ à voir sur scène absolument » et en parallèle de leur 2 EP qui ont été glorifiés par BBC Radio 1 et The Guardian, leur style les a menés à des collaborations avec des iconoclastes de la mode, y compris Hedi Slimane de chez Saint Laurent et Charles Jeffrey, le designer londonien le plus perturbateur. « On n’a jamais démarré avec à l’esprit « on veut etre comme ce groupe » ; dit Haydn Park-Pattersonn, d’un ton décidé. « On essaie toujours de nouvelles choses.”

En plus de cela, l’énergie « ying et yang » du quartet, colle à la voix et aux textes d’Haydn et aux talent mélodique et vocaux du bassistes Millie Kidd, et aussi bien avec la finesse technique des percussions de Lewis Tollan. Prenez leur titre « Half Pure », un filet narcotique de textures industrielles avec des synthé froids et des chœurs gargantuesques qui emplissent un rêve gothique – avec des paroles pointues qui embrochent les mentalités étriquées. « Now you’ve misplaced your face, You’ll wear another one instead” entonne Haydn, chantant comme s’il se débarrassait de quelque chose qui a mauvais gout. « Quelque chose que les gens ne prennent plus pour eux » explique-t-il. « Tu es nourris d’une certaine façon de penser, de penser ; ce qui est assez effrayant. « Half Pure » est une lamentation à propos de la frustration d’exister dans cette troisième guerre mondiale » Plus tard cette année, The Ninth Wave porte ce message intransigeant jusque lors de leurs premières parties de CHVRCHES, et lors de leurs shows au SXSW et à Glasgow au vénéré « Stage & Dagger ».

“Half Pure” est un avant-gout de la sorcellerie sonique que The Ninth Wave se prépare à révéler cette année. Préparez-vous pour leur premier album audacieux “Infancy” qui sortira en deux temps. Produit par Dan Austin, (Massive Attack, Sløtface), avec qui le groupe travaille depuis 2016, c’est un son qui étend la palette de sons du groupe, et qui à un point les amène à la New Wave, au surf rock, au post punk et à la sublime pop alternative. « Le son du groupe a changé quand nous étions en studio avec Dan » dit Haydn. « On a eu la chance d’expérimenter des choses que l’on n’a pas dans notre studio, comme des vieux synthés qui sont beaucoup trop chers pour que nous puissions nous les offrir. Sur cet album il y a beaucoup de nouveaux éléments. Il y a une batterie modulaire et des choses que l’on n’a jamais fait avant, et c’est aussi beaucoup plus basé sur les synthés. On a juste l’impression d’avoir grandi.

L'album représente aussi une épiphanie créative pour Haydn. « Les paroles de cet album sont beaucoup personnelles », dit-il. « Au lieu de regarder les gens et observer la façon dont ils agissent, ce qui été central dans nos premiers EP, celui-là est beaucoup plus renfermé. » Par exemple sur l’ouverture de l’album « This Broken design”, il chante à propos des tourments et de la paranoïa (« Facing all of them », rugit-il dans un sublime chœur synth-pop « But all of them are you »). Pour l’epic « Flower Into Wounds” Haydn a construit un hymne à l’auto destruction. “Je l’ai tiré de Crash” dit-il, faisant référence à l’exploration tordue du genre humain de JG Ballard avec une tendance au fétichisme pour les accidents de voiture. « Le mec regarde son corps et dis « My body's flowering into wounds” et je me suis dit « comment peut-on voir les choses autrement ? c’est un titre à propos du fait d’être complétement accepté ».

Haydn a une voix douce mais possède une forte confiance en lui pour un jeune homme qui a beaucoup de choses à penser et qui s’affirme tel qu’il est. Avec sa tenue noir corbeau, une bague en argent empruntée à sa mère – et une chevelure blond platine – il s’accorderait parfaitement sur scène avec des légendes telles que Depeche Mode ou Siouxsie Sioux. On peut tout à fait l’imaginer les accompagner.

Sa confiance a durement gagné. Ayant grandi dans la banlieue de Glasgow, Barrhead, Hayd a senti que personne d’autre n’était sur la même longueur d’onde. Par chance, la collection de disques de ses parents lui a offert un moyen de s’évader, lui présentant Steve Nicks, JJ Cale et AC/DC – le premier groupe qu’il a vu en concert (« je me suis presque évanoui quand ils sont montés sur scène » rit il). A l’âge de sept ans, Haydn jouait de la guitare, et a développé une obsession pour cet instrument, pratiquant seul dans sa chambre pendant des heures. La vie n’était pas toujours calme en dehors de la maison familiale. « Il y avait toujours des vieillards pour te critiquer ou d’autres trucs » dit-il « je m’en suis détaché, ce n’est pas vraiment de leur faute s’ils sont étroits d’esprit. C’est juste quelque chose qu’ils ignorent ». En 2016, il a rencontré Lewis a un concert, après que le l’ai remarqué dans les rues de Glasgow et les deux compères ont décidé de faire de la musique. La relation créatrice d’Haydn et Lewis a était fructueuse sans efforts et après quelques changements, The Ninth Wae s’est arrêté sur cette dernière incarnation - Haydn, Millie, Lewis and Kyalo – en 2017. « Durant la dernière année cela nous a paru solide » dit Haydn. « Tout est en place et nous nous sentons vraiment comme un vrai groupe ».

    

Dans ce sens, Infancy a l’air d’un titre pertinent pour le nouvel album dynamique de The Ninth Wave. C’est le genre de musique qui peut galvaniser une génération, ou au moins élever de nouvelles pensées chez leurs auditeurs. C’est enthousiasmant de sentir que Haydn, Millie, Lewis et Kyalo en sont juste aux balbutiements de leur carrière. Le plus charmant de tout est que Haydn commence tout juste à se rendre compte du potentiel de The Ninth Wave en tant qu’idole d’une armée de fans. Avec de grands yeux, il décrit les réponses de la foule à l’écoute de » Broken Designs » pour la première fois lors de récents concerts. « Voir les gens réagir à ça – un tout nouveau titre qu’ils n’ont jamais entendu avant – tu peux voir qu’ils aiment vraiment ça il modère son propos avant que sont visage ne se fende d’un grand sourire. « C’est assez sympa à ressentir, parce que tu sais que ce n’est pas parce qu’ils connaissent, c’est parce que ça leur fait ressentir quelque chose ».

Owen Myers, 



--------------

Half Pure 
est une exploration de la toxicité de la vie dans une société consumériste et superficielle et combien cela peut être écrasant. « Cette corrosion est commune ou est ce juste dans ta tête ? maintenant que tu as perdu la face, tu vas en changer ? » couve le chanteur Haydn Park-Patterson avant de se lancer dans un hook colossal armé des synthés forts et électrisants caractéristiques du groupe, et de riffs addictifs. Ce titre participe au catalogue déjà explosif et stellaire, pop puissant infusé de 80s, culminant peut être à leur plus haut point.

Parlant du titre Haydn dit : Half Pure est notre commentaire à propos l’aspect faux et superficiel de notre société auxquels nous sommes tous confrontés et prenons part. C’est une complainte à propos de la frustration d’exister dans une troisième guerre mondiale.

Half Pure est la première parution de The Ninth Wave depuis 2018, année de tous les changements pour eux qui les a vu recevoir le soutien de BBC Radio 1, The Guardian et NME et la date à guichet fermé à Saint Luke (600 places) à Glasgow. Le quatuor originaire de Glasgow a récemment été nommé « Amazing Radio’s Tips for 2019 » et vont partir en tournée avec whenyoung avant d’ouvrir pour Chvrches à la SSE Hydro Arena de Glasgow et une date au SXSW. Mis à part leur son audacieux, le groupe a su faire tourner les têtes avec leur show immersif et visuellement frappant, captant l’attention d’Hedi Slimane et Charles Jeffrey, pour n’en nommer que quelques-uns.

Releases
Album
INFANCY
(Distiller Music)
Deuxième partie du 1er album The Infancy pour les écossais de The Ninth Wave. Leur post-punk sombre, mêlé de pop nous entraine dans de grandes traversées intérieures.
Album
INFANCY PART 1
(Distiller Music)
Premier volet du premier album du quatuor de Glasgow, porté notamment par le titre Used to Be Yours
Single
USED TO BE YOURS
(Distiller Music)
Un extrait, très addictive, de leur album à paraitre.
Single
HALF PURE
(Distiller Music)
Le quatuor pop-rock originaire de Glasgow démarre 2019 avec un titre puissant.
Videos
Logo footer Ephelide