Artiste

COURCHEVAL

Artiste

COURCHEVAL

Artiste

COURCHEVAL
Biography

Délibérément hors-cadre, Courcheval est depuis 2017 le projet d'un Guillaume Cantillon qui, s'il aime à faire solo, libre, et animé par un ardent désir de construire un champ musical bien à lui, a aussi le don de bien s’entourer.

En ce sens le bien nommé Gymkhana, en avril 2022, pose d'emblée des fondations solides et pourtant, initialement, le rendu frustrait Guillaume. Trop « normal », un brin trop prévisible, c'est avec l’aide de Benjamin Sportes (Futuro Pelo, ex Sporto Kantes) que l'EP trouve ses contours définitifs, la patte Courcheval que Guillaume appelait de ses vœux sans l'avoir complètement finalisée.

Parallèlement à cela l'image, allant de pair avec le contenu sonore et verbal, échoit à des dames au talent porteur. L'artiste graphique Franco-Marocaine Mariyem Moutaouakkil se charge des visuels. En ce qui concerne les clips, appliqués à « Labeur » « Danse Courcheval Danse » et « Éoliennes » la réalisatrice Pauline Bricout prend l'affaire en mains.

L'aventure est en marche, la personnalité du projet incite le reconnu Upton Park, où résident entre autres Hyènes et Stuck in the Sound, à manifester sa volonté de sortir l'album, prévu pour octobre 2022.

Celui-ci, où l'on songe de manière éparse à Beck ou De La Soul pour l'audace et l'alliage stylistique, voire Gainsbourg pour le phrasé délié, décline sur onze titres addictifs l'approche Courcheval, désormais validée.

Sur ce partchwork au groove délié, mais insistant, on trouve une coolitude dont on fall in love immédiatement (chers Man FooTits, si vous me lisez...), d'emblée émise par Danse Courcheval Danse !, qui suscite les premiers déhanchements lascifs et décisifs. Des samples inspirés, une funkytude dopée à la classe sans crasse (Da Courcheval), que relaie J'avoue qui te met le Beck dans l'eau. De l'excellence textuelle, à la truelle. Des Éoliennes, chansonnées avec éclat et poppisme sachant que l'inverse vaut tout autant. Courcheval, c'est un pur-sang.

Zuma, piqué chez Neil Young (je blague Loner, tu l'auras compris ! Courcheval ne vole pas ; il crée), serpente jusqu'à nos sens, qu'il flatte amicalement mais en se dotant, aussi, d'excès sexués délectables. Si tu me suis, je poursuis ; Coca Cola Corfou, au poème délicat, te fait flotter, te Dylanise, t'apaise et fait reluire ses mots.

Labeur, sans effort, te barde de sons en délices. De l'opus s'extirpe, enivrante, une détente à l'inspiration qui refuse de se tarir. Oh mon salaud ! sans plus se presser, marie les voix et rafle les notres.

Je te veux Courcheval puis plus rien -c'est lui qui le dit, pas moi mais tout de même, je l'aime- fait de même, un brin reggae. Je dépose les armes, conquis ; Courcheval chante l'amour et lui donne de beaux airs, avec ce savoir-faire qu'on ne peut que lui reconnaître. Il se fait ragga, et pas seulement, sur Courcheval ! Tu ne m'aimes plus ! Il dit des conneries, à vrai dire on l'adule. Alors, les prolongations il joue. Pour nous. But en or. Trézéguet, Euro 2000. Le Rital à genoux, l'auditeur aussi. Le terme est acidulé, distingué, élégant mais sulfureux. Courcheval, au coup de sifflet final, emballe et se dévoile, le long d’une série de choix qui nous contraint, séduits, à lui filer quatre étoiles.

Releases
Album
Courcheval
(UPTON PARK)

Courcheval est un projet libre, et animé par un ardent désir de construire un champ musical bien à lui. Prévu pour le 21 octobre, cet album décline sur 11 titres addictifs l'approche Courcheval.

Single
Zuma
(UPTON PARK)

Avec ce titre summer vibes, COURCHEVAL parle de l’avènement du culte du corps et du fric, de ceux et celles qui se montrent et se regardent. L’été tout est permis non ? ZUMA c'est aussi une ode à la sensualité, à la complicité. "Rien n’est dans le rouge baby, tout est dans les rondeurs".

EP
Gymkhana
(Upton Park)
Courcheval crée son propre univers à base d'échantillons et de samples musicaux de tous horizons, le tout créant Gymkhana un disque solaire à l'humeur dansante. Une démarche poursuivie dans son univers visuel, artworks et clips.
Single
Danse Courcheval Danse
(Upton Park)

En adaptant l’art du collage à la musique, Courcheval a peu à peu créé son univers de toutes pièces.  Les sonorités lascives côtoient des textes dans un français parfois sulfureux pour un disque solaire, à l’humeur dansante.

Single
Labeur
(Upton Park)

Premier extrait de l'album de Courcheval qui, d’une voix profonde et en français, pose les mots cash sur un collage de samples et de boucles. Quoi de mieux qu’un Funky Drummer  pour prendre à revers un texte qui pointe l’absurdité du monde ? 

Clip
Labeur
(Upton Park)

L’univers est surréaliste, à la croisée du petit prince et des Gardiens de la galaxie sur un fond de vie en entreprise. L’aspect collage surréaliste illustre les caractéristiques du morceau Labeur : poétique, humoristique et onirique.

Videos
Logo footer Ephelide