Artiste

47 SOUL
Biography

Il existe depuis longtemps un lien entre la musique et la résistance en Palestine - le hip-hop jouant d’ailleurs un rôle majeur ces dernières années - mais il n'y a jamais eu de groupe comme 47SOUL.  Formé à l'origine en Jordanie, les membres sont aujourd'hui dispersés entre la Palestine, Londres et les États-Unis. Ils ont été les pionniers d'un style unique qu'ils appellent Shamstep, dans lequel le hip-hop et l'électronique sont fusionnés avec des mélodies et des styles influencés par le Moyen-Orient, notamment le shaabi, la musique pop du Levant et la musique de danse traditionnelle Dabke.  SEMITICS, le troisième projet de 47SOUL (et le deuxième album complet) mélange sans compromis la dance music avec de nouvelles chansons puissantes et des paroles stimulantes et réfléchies en arabe et en anglais. Comme l'explique Tareq Abu-Kwaik, "cela montre ce que chacun d'entre nous considère comme de la musique Shamstep".

 

47SOUL a fait le tour du monde depuis la sortie de Balfron Promise il y a deux ans de cela, et s'est au fur et à mesure réduit à un trio - le groupe est maintenant composé de Tareq, Ramzy Suleiman et Walaa Sbait. Le collectif s'est aussi forgé une impressionnante audience au Moyen-Orient et dans la diaspora arabe mondiale. "Quand nous jouons dans le Michigan aux États-Unis, c'est comme si nous jouions en Palestine", a déclaré Tareq "mais nous jouons aussi des concerts là où il n'y a pas du tout d'Arabes". Au fil du temps, le groupe est devenu plus audacieux, tant dans la musique que dans les paroles.

 

Semitics n'est jamais prévisible, chaque chanson passant constamment d'une texture et d'un air à l'autre, car ce sont les différents membres du groupe qui assurent le chant. Et cette fois-ci, un nombre impressionnant d'invités spéciaux vient enrichir l’album.

Enregistré à Londres, SEMETICS comprend une distribution d'artistes du monde entier basés à Londres, dont MC Fedzilla, germano-chilienne, Lowkey, rappeur britannique et irakien, et Shadia Mansour, rappeuse et chanteuse britannique et palestinienne. Sur l’album, figurent aussi des musiciens basés au Moyen-Orient, dont deux des rappeurs palestiniens les plus connus du globe; le jordanien The Synaptik, représentant la "nouvelle école", tandis que les vétérans du hip-hop sont représentés par Tamer Nafar, l'un des fondateurs de DAM, groupe de hip-hop palestinien très influent il y a vingt ans de cela.

Et puis, il y a une vraie surprise : l’intervention du célèbre joueur de bois multi-instrumentiste, Hasan Minawy. Découvert sur Arab Idol, Minawy est devenu célèbre pour avoir dit à des étudiants qu'il était possible de faire de la musique à partir de presque n'importe quoi et qu'il n'était pas nécessaire d'avoir de l'argent pour créer un instrument. Chose qu’il a d’ailleurs prouvé en faisant d’une paille en plastique un instrument à vent. 47SOUL a toujours programmé ses synthés pour qu'ils ressemblent à certains des instruments à vent joués pas Minawy, comme le mijwiz par exemple. Mais sur la dernière piste 47 Cocktail, Minawy lui-même joue les instruments acoustiques originaux, dont le mijwiz et la flûte shabbabah.

 

Traditionnellement, ces instruments sont utilisés par les musiciens de dabke, et Tareq dit que "47 Cocktail est probablement le premier morceau de 47SOUL pure dabke". Sur Run, les beats du groupe sont mélangés à la musique bédouine du désert de Palestine qui est devenue super-populaire, tandis que Lil Disco est influencé par "un certain style de dabke syrien qui est beaucoup utilisé dans les boîtes de nuit arabes - les clubs de gentlemen - pas ceux où vous iriez avec votre petite amie". Sur Arab Arab, le collectif utilise un rythme de dabke du sud de la Syrie "où l'un des danseurs crie 'Arab Arab' et entre dans un rythme lent de type hip-hop venant de la péninsule arabique".

La musique est aventureuse, mais les paroles bilingues sont encore plus courageuses. Après tout, l'album est intitulé Semitics - un des mots les plus chargés d'émotion de la langue anglaise, surtout lorsqu'il est précédé du préfixe Anti. Tareq affirme que "le terme est utilisé d'une manière étrange, et dans tant de propagande. Les gens doivent savoir que sémite ne signifie pas seulement hébreu - les Arabes sont inclus". Après tout, les "langues sémitiques" comprennent à la fois l'hébreu et l'arabe "et tous les gens qui parlaient ces langues se mélangeaient beaucoup - c'était l'une des régions les plus métropolitaines de l'histoire. L'album s'intitule "Semitics" parce qu'il contient beaucoup de ces thèmes théologiques/historiques/géographiques - mais c'est un album dance".

Le thème est approfondi dans Sam's People, qui devait à l'origine s'intituler Intro To Semitics, et comprend un sample d'un rabbin expliquant que les Sémites ne sont pas seulement juifs. Ce titre est aussi une attaque contre les gouvernements arabes, pour ne pas avoir tenu compte des choses qui unissaient les gens, mais pour avoir plutôt investi dans la division : "diviser pour mieux régner...parce qu'ils savent que le conflit va créer plus d'argent. C'est une machine de guerre et une industrie massive". 47SOUL vise à mettre en évidence les rôles interconnectés des multiples gouvernements et systèmes de gouvernance internationaux et la façon dont ils opèrent collectivement sur les masses.

    D'autres pistes sont tout aussi éprouvantes. Le premier morceau de l’album, Witness est une chanson qui parle « d'admettre que nous avons perdu », et fait référence à la fois à la guerre de 1967 avec Israël et à l'échec des mouvements du Printemps arabe en 2011. Cependant, ce n'est pas une chanson de défaite mais plutôt "un cri pour tous ceux qui continuent à se battre pour la bonne cause" - un thème qui est répété dans Hold Your Ground.  Border Control  est plus direct, avec sa comparaison hargneuse des murs construits autour de Bethléem et Ramallah et les plans de Trump pour la frontière mexicaine. L’idée de se titre " est de dire que le contrôle des frontières a un effet négatif global sur les populations". Les paroles d’Arab Arab abordent le boycott culturel d'Israël, tandis que Thobe (en référence au costume traditionnel palestinien) est "un cri adressé à toutes les femmes... une chanson d'émancipation féminine d'une position masculine apologétique".

 

 

Tareq sait ce qu'il veut réaliser. "47SOUL est un groupe bilingue, donc par nature nous essayons d'obtenir la plus grande audience au monde - anglophone et arabophone".  Avec Semitics, le groupe a enregistré un album qui réussit à combiner une musique dance exubérante et entraînante avec des paroles sérieuses et réfléchies. Mais attention, le groupe ne prétend tout de même pas avoir toutes les réponses, car comme le dit la chanson Run, "si vous me demandez des solutions ou comment gagner, vous attendez trop de moi... Je vais juste continuer".

Releases
Album
SEMETICS
(Cooking Vinyl)
Fusion audacieuse de la dance music, du hip-hop et des musiques orientales, Semetics, le nouvel album de 47 SOUL aborde les thèmes théologiques, historiques et géographiques d'une musique sans frontière, positive et aventureuse. Dans les bacs le 21 aout 2020 !
Single
DABKE SYSTEM
(Cooking Vinyl)
Figure de proue de l'électro-orientale, le collectif 47 SOUL annonce la sortie de leur single Dabke System, première mise en bouche de leur nouvel album à paraître cet été !
Logo footer Ephelide